livraisonvsprix-akaz-nicoledekhors
-

FAUT-IL SACRIFIER SON SERVICE DE LIVRAISON POUR DIMINUER LES PRIX?

Selon un sondage Ifop de mars 2018, 72% des cyberacheteurs reconnaissent que la livraison est le critère n°1 lorsqu’il s’agit de commander par internet. Il est indéniable qu’être en mesure de livrer une marchandise en bon état, dans les temps et à moindre coût est stratégique pour les sites marchands.

La livraison

Et pourtant, 85% des cyberacheteurs se déclarent prêt à changer de site afin de bénéficier d’une livraison plus adaptée à leurs besoins. Les Départements d’Outre-Mer sont directement concernés par ce phénomène. De toute évidence, la distance géographique qui les séparent de la France métropolitaine requiert une livraison adaptée qui inclue les démarches douanières.

Les prix

A contrario, seulement 37% des personnes réalisant un achat sur internet déclarent que le prix est un critère important. Il faut reconnaître que dans les départements d’Outre-Mer, les prix sont largement supérieurs à ceux du marché métropolitain. Ils sont en moyenne supérieurs de 12 % en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane, et de 7,1 % à La Réunion selon l’Autorité de la Concurrence.

De toute évidence, l’aspect le plus important pour les clients ultramarins restent la livraison dans les délais annoncés par le site de e-commerce. Le prix de la livraison n’est pas le critère décisionnel en terme d’acte d’achat.

La formule d’abonnement, une option à étudier

Une option est actuellement développée sur les plateformes marchandes pour pallier au choix cornélien de la livraison face au prix. Il s’agit d’une formule d’abonnement. Elle consiste à faire payer au client un forfait mensuel contre des frais de livraison offerts.

Cette option engendre une meilleure acquisition et une fidélisation des clients. Les sites qui ont installé cette possibilité ont vu les dépenses des clients multipliées par 3 lorsqu’ils ont souscrit à un abonnement, selon une étude menée par Xerfi.

Le fait que la livraison soit largement considérée à l’inverse du prix est assez révélateur. En outre, l’inquiétude ressentie à l’idée d’instaurer des prix d’expédition qui peuvent sembler élevés n’est pas forcément justifiée. Le prix n’est pas un critère repoussant pour le cyberacheteur. Et de toute évidence, si le marché visé se trouve à des milliers de kilomètres, ce critère est d’autant plus relatif.

Pour tout complément d’information sur ce sujet, contactez AKAZ!


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ouvrir chat
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez